Harry Potter, a sexist saga?

Date:

Share post:

The literature of youth offers multiple possibilities of approach, its different angles, the construction culture and the creation of models that peuvent façonner the vision of the world of adult futures.

L’une des sagas les most important de cette littérature, au cours des dernières décennies, is incontestable Harry Potter by JK Rowling. They are succesful, accrued by the adaptations to the cinema, instead of a work with a strong impact for the children and the young, it became a mass phenomenon – generated by the endless files of attention to procure the new volumes at the time of the sortie, more also colloques et sujets de recherche.

Stereotypes of genre

Couverture du premier livre de la saga Harry Potter.
Penguin

L’analyse, dans une perspective de genre, des éventuels stéréotypes de genre qui apparaissent dans l’œuvre, so much dans ses dialogues that dans ses descriptions, peut fournir des données intéressantes. In keeping with the spirit that is agit du volume dans lequel les personanages principalaux sont présentés, this is the first take of the saga that holds our attention: Harry Potter at the School of Sorcerers.

Le dialogue, dans cette œuvre, est employé constamment pour donner plus de réalisme à l’histoire tout en implicaquant plus directement le lecteur dans l’action. C’est par le dialogue et les descriptions that l’auteur presents the protagonists of l’histoire.

Il n’existe pas d’opinion unique sur la charactérisation d’Hermione et de Harry. Certaines études considèrent que Rowling a la creer des personnages qui, selon les circonstances, assument des rôles actifs ou courageux, ce qui fait qu’Hermione possède des charactéristiques qui vont au-delà des rôles de genre traditionnels.

Cependant, there is a beaucoup plus de recherches suggesting qu’avec le personanage d’Hermione, l’auteur a créé une fille qui, au fond, a besoin d’être sauvée, ou des enseignantes à Poudde lard que ne seront jamais aussi «sages » than Dumbledore.

Speaking of Hermione

Hermione may not be considered as a positive female stereotype, it seems that she does not appear to be like a young girl forte and sure of her, because, in addition, she is attributed to their character and emotional control, present comme des signes de faiblesse par rapport à la force ou au contrôle supposés de Harry ou Ron. Ce trait est noté comme récurrent dans l’ouvre de Rowling, que se utiliza un discours et une terminologie plus étroitement liés au rationnel pour les personnages masculins, tandis que les personnages féminins sont plutôt associés à l’émotionnel et à l’irrationnel.

dance Harry Potter and the Philosopher’s Pierre, JK Rowling clearly indicates from her debut that Hermione is beaucoup plus studieuse and intelligent than Harry and Ron, who is the vaut d’être rejetée by her classmates, who includes the one who did it être sauvée. C’est alors qu’une fois la faiblesse de la jeune fille montrée et démontrée, elle fait partie du groupe: « […] From now on, Hermione Granger is becoming leur amie» (Rowling, 2000: 151).

picture of Harry Potter and the Philosopher’s Pierre, with Ron, Harry, Hermione and the troll.
filmaffinity

Cette action reproduced by Marta Roqueta

appelle le trope de la «demoiselle en détresse», who explains comment la jeune femme qui semblait si confiante et intelligente a besoin de la protection et des soins du personnage masculin de l’histoire qui, de cette façon, récupère le premier rôle, réduisant Hermione au rôle de compagne du « véritable héros », Harry Potter.



Read more: Enfants et ados : neuf romans contre les stéréotypes de genre


The type of characterization is également lié à ce que d’autres auteurs appellent le “syndrome de la trinité” et qui montre comment, dans la littérature d’enfance et de jeunesse actuelle, ilexistent des personnages féminins très compétents, intelligents et courageux qui Masquent des préjugés de genre: dans ces récits, ces jeunes femmes, lorsqu’elles font des erreurs, ont besoin de l’intervention d’un personnage masculin et cela les positionne, une fois de plus, en inferior par rapport à eux.

Hermione Granger (Emma Watson) in the film adaptation of “Harry Potter and the Philosopher’s Stone”.
IMDB

Imaginaire collectif

Malgré cette characterization du personnage d’Hermione par rapport à celui de Harry, on the other hand observing that this work temoigne de certaines avancées dans la littérature de jeunesse in ce que concerning «le dépassement du genre et la recherche de l’égalité». On n’y trouve pratiquement aucune référence aux stéréotypes physiques, and Hermione is characterized as an intelligent and determined girl, although she finally appears dependent on Harry for the suite.

Harry Potter is now part of the imaginary collection of cells and objects that was discovered at the end of the year 1990. Consequently, the approach to a genre perspective is essential to destroy stereotypes that are generic and accentuate inequalities.

Related articles